Archives par mot-clé : Dein

Autism Spectrum Disorder and Unlawful Behaviour: Where Do We Go from Here?

Source : Woodbury-Smith, M.R. & Dein, K. (2014) Autism Spectrum Disorder (ASD) and Unlawful Behaviour: Where Do We Go from Here? J Autism Dev Disord  44:2734–2741

Pour les personnes autistes, leur forces verbales relatives peuvent masquer leur vulnérabilités socio-communicatives sous-jacentes, comme l’a montré Allen et al. (2008). Aussi, si une personne n’est pas reconnue autiste, elle peut être reconnue compétente au cours de la procédure. En réalité, ces personnes peuvent être influençables pendant les interrogatoires Maras et al. (2012a, 2012b) ou auront des difficultés à construire un récit de leur propre compte des événements. Par inadvertance, ils peuvent paraître arrogants ou désintéressés, ce qui peuvent influencer la façon dont ils sont traités par le système de justice pénale, Archer et al. (2013).

Une personne est responsable si elle a commis une infraction et en avait l’intention. On peut dire que certaines personnes atteintes de troubles du spectre autistique, par la nature de leur handicap socio-émotionnel, peuvent ne pas avoir les attributs qui sont nécessaires pour prendre des décisions de tous les jours, Freckelton et al. (2009). Sans la capacité d’empathie, une personne ne peut pas avoir la structure cognitive nécessaire pour inhiber un comportement inapproprié Blair (2001).

Les autistes à haut potentiel peuvent ne pas être immédiatement reconnaissables par la police. Si elles ne sont pas déjà été diagnostiquées, les personnes autistes sont alors vulnérables lors des interrogatoires, pour un certain nombre de raisons. En particulier, les particularités de la parole ou du comportement peuvent être simplement interprétés comme intentionnelle ou délibérée. De même, des difficultés à comprendre des questions ou des déclarations faites par d’autres, en particulier si elles impliquent l’utilisation de l’ironie, le sarcasme ou autrement inclure une signification quelque peu enveloppé, peut laisser la personne autiste confuse ou anxieuse.

Une personne ayant un trouble du spectre autistique peut également être influençable ou acquiescent. La notion d’acquiescement fait référence à une tendance à se mettre d’accord à ce qui est demandé ou dit parce que la personne pense que c’est ce qu’on attend d’eux. L’acquiescement se caractérise par un souhait de plaire aux autres, en disant ce qu’ils pensent que l’autre personne veut entendre, peut importe la réalité. Cela peut se produire si la personne interrogée souhaite arrêter l’entrevue aussi rapidement que possible, ou peut être motivé par un souhait d’être aimé par l’enquêteur. La suggestibilité est le terme généralement employé pour décrire l’acceptation non critique de l’information étant offerte, ou une sensibilité à l’information trompeuse. Par exemple, le style des questions de l’enquêteur (qui peut utiliser des questions fermées ou au contraire ouvertes) peuvent influer sur les réponses données. En outre, l’hypothèse est émise que \hil{les autistes ont une plus grande tendance à se reposer sur
indices linguistiques et sociaux immédiats, plutôt que sur la mémoire des événements.

Allen, D., Evans, C., Hider, A., Hawkins, S., Peckett, H., & Morgan, H. (2008). Offending behaviour in adults with Asperger syndrome. Journal of Autism and Developmental Disorders, 38, 748–758.

Archer, N., & Hurley, E. A. (2013). A justice system failing the
autistic community. Journal of Intellectual Disabilities and
Offending Behaviour, 4, 7.

Blair, R. J. R. (2001). Neurocognitive models of aggression, the
antisocial personality disorders, and psychopathy. Journal of
Neurology, Neurosurgery and Psychiatry, 71, 727–731.

Freckelton, I. & List, D. (2009) Asperger’s Disorder, Criminal Responsibility and Criminal Culpability, Psychiatry, Psychology and Law Vol. 16, No. 1, March 2009, 16–40

Maras, K. L., & Bowler, D. M. (2012a). Brief report: Suggestibility,
compliance and psychological traits in high-functioning adults
with autism spectrum disorder. Research in Autism Spectrum
Disorders, 6, 1168–1175.

Maras, K. L. & Bowler, D. M. (2012b). Eyewitness testimony in
autism spectrum disorder: A review. Journal of Autism and
Developmental Disorders.